Plongez dans le monde affectif de l’eau avec Masaru Emoto

L’eau a le pouvoir de nous calmer et de nous purifier, mais vous êtes-vous jamais demandé si cette influence est réciproque ? Le scientifique japonais Masaru Emoto était convaincu que c’était le cas. Il a ainsi découvert que les cristaux de glace se forment différemment selon s’ils sont exposés à du heavy metal ou à de la musique classique. Ses expérimentations et ses théories ont permis à Masaru Emoto de parvenir à la conclusion que l’eau possède peut-être ses propres émotions, qui reflètent l’humanité de manière intéressante.

 

Il pensait que l’eau est « le reflet de notre réalité » et que certaines énergies (affectives) sont susceptibles de modifier la forme de l’eau. Cela vaut non seulement pour l’eau sous sa forme liquide, mais aussi pour l’eau glacée. Masaru Emoto a tenté l’expérience en soumettant de l’eau à toutes sortes de mots, de photos et de musiques, puis en la congelant et en l’examinant au microscope. Il a non seulement appris beaucoup, mais il a réussi à prendre des photos magnifiques.

 

Différentes émotions, différentes formes

Selon Masaru Emoto, les cristaux de glace ont pris des formes différentes selon les émotions auxquelles ils étaient exposés. Lorsque les émotions étaient positives, les cristaux de glace adoptaient une forme plus jolie, tandis que face à des émotions négatives, ils se formaient de manière « disgracieuse ».

Un exemple plus concret concerne son expérimentation avec de la musique classique et du heavy metal. En faisant « écouter » du heavy metal à de l’eau avant de la congeler, il a remarqué que les cristaux de glace se formaient de manière totalement chaotique et « perturbée ». Au contraire, avec la musique classique, les cristaux avaient tendance à prendre une forme très esthétique, différente selon le morceau écouté. Le résultat le plus remarquable s’est produit lorsque Masaru Emoto a passé le tube d’Elvis Presley « Heartbreak Hotel » : les cristaux se sont cassés.

 

Différence entre l’eau sale et l’eau propre

Masaru Emoto était également convaincu que les cristaux se formaient différemment selon si l’eau provenait d’un ruisseau de montagne ou d’une mare polluée. Le ruisseau de montagne a produit des cristaux magnifiques tandis que l’eau provenant d’un bassin a formé des cristaux laids et difformes. Selon lui, il existe une solution à ce problème : en exposant l’eau à des rayons UV ou à certaines ondes électromagnétiques, les différences sont neutralisées.

 

La « mémoire » de l'eau

Le scientifique est parfois allé encore plus loin avec ses expérimentations exceptionnelles. Il a rempli d’eau une boîte de Pétri qu'il a posée sur différentes photos pendant 24 heures avant de la congeler. Selon lui, des formes visiblement différentes en ont résulté, sur lesquelles on pouvait distinguer les contours des photos. D’après Masaru Emoto, cela montre que l’eau possède une sorte de mémoire et qu’elle pourrait « se rappeler » les images auxquelles elle a été exposée.

 

Un effet thérapeutique

Une des principales conclusions auxquelles Masaru Emoto est parvenu sur la base de ses études est que la structure énergétique de l’eau est sensible à des facteurs externes. C’est, selon lui, pour cette raison que l’eau a un effet thérapeutique sur les êtres humains.

 

Sourcils froncés et un million de dollars

Vous avez peut-être, en lisant cet article, froncé les sourcils à plusieurs reprises. Vous n’êtes pas le seul car les affirmations de Masaru Emoto ont fait l’objet de multiples critiques. De nombreux scientifiques considèrent ses expérimentations et ses conclusions comme de la pseudo-science et estiment qu’il n’a aucun droit d’émettre de telles affirmations. Ils prétendent que ses expérimentations sont trop sensibles à la manipulation et à l’erreur humaine et « n’ont rien à voir avec de la science ». Ils ont demandé à Masaru Emoto de réaliser des expérimentations de plus grande envergure et plus scientifiques, mais celui-ci a refusé.

Plus fort encore, en 2003, le scientifique a été invité à participer au défi baptisé One Million Dollar Paranormal Challenge, qui lui aurait permis de remporter 1 million de dollars s’il avait pu reproduire son expérimentation dans certaines conditions. Mais Masaru Emoto a décliné l’offre. Donc, même si son livre The Hidden Messages in Water a été l’un des best-sellers du New-York Times, les affirmations qu’il contient ne sont peut-être pas si fiables que cela...