Protéger sa peau des effets de la pollution

Combattre la pollution fait partie des grands défis de la cosmétique moderne. Les scientifiques ont découvert que la pollution n’affecte pas seulement notre santé : elle est aussi mauvaise pour notre peau. Ce sont les polluants qui circulent dans l’air qui agressent notre peau : gaz d’échappement, poussière, saletés en tout genre et produits chimiques flottent en permanence autour de nous, invisibles à l’œil nu mais bien présents.

 

La pollution : un danger pour votre peau

Le soleil et la pollution sont les principaux facteurs de vieillissement de la peau. La pollution a tendance à s’accumuler sur la peau. Malheureusement, l’air que nous respirons est chargé de particules fines qui mettent à mal la barrière protectrice de notre peau et finissent par l’affaiblir. Il faut donc protéger la peau afin de limiter les effets néfastes de la population.

 

Pour vous faire une idée, le diamètre d’un cheveu est environ 30 fois plus important que celui des plus grosses particules fines. Elles sont minuscules ! Malgré tout, les problèmes de peau comme le teint terne, les pores dilatés, les rougeurs, la peau sensible et même l’acné peuvent être déclenchés ou exacerbés par ces petites particules de pollution. Une étude du Journal of Investigative Dermatology révèle qu’une forte concentration de dioxyde de nitrogène (l’un des principaux polluants dus aux voitures) peut être liée à l’apparition de taches de vieillesse et de pigmentation. Et ce n’est pas tout : la pollution peut aussi provoquer un stress oxydatif et des inflammations qui accélèrent le vieillissement de la peau. « La pollution atmosphérique contient de nombreux radicaux libres comme les ozones et les oxydes qui peuvent être dangereux pour la peau et accélèrent son vieillissement. De plus, respirer de grandes quantités de monoxyde de carbone peut réduire la quantité d’oxygène absorbé. Cela cause aussi un vieillissement prématuré de la peau, comme le tabac », explique le Dr Adam Friedmann, consultant en dermatologie chez The Harley Street Dermatology Clinic.

 

Mais le vieillissement prématuré n’est pas le seul problème de peau déclenché par la pollution. « Les gaz d’échappement contiennent énormément d’agents irritants qui ont pour effet d’aggraver les dermatites ou d’autres problèmes de peau comme l’eczéma », ajoute-t-il.

 

On vous l’accorde, ce n'est pas très réjouissant. Mais heureusement, il existe des façons simples de protéger la peau de la pollution.

 

La pollution : votre plan d’action

 

Pour débarrasser votre peau de la pollution, adoptez une routine en trois étapes : nettoyage, exfoliation et protection.

 

1. Le nettoyage est essentiel pour éliminer autant de particules irritantes que possible. Nettoyez systématiquement votre peau en fin de journée. Tournez-vous vers des baumes, des laits ou des huiles nettoyantes douces et nourrissantes plutôt que vers des savons agressifs. Une peau chouchoutée et en bonne santé a bien plus de chances de résister à la pollution ! Certes, les citadins souffrent plus de la pollution que les habitants des campagnes, mais la pollution n’épargne personne. Ne faites pas l’impasse sur le nettoyage, même si vous vivez dans une zone peu urbanisée !

 

2. « Une exfoliation douce sous la douche ou dans le bain aide à éliminer les cellules mortes de votre peau », explique le Dr Friedmann. Utilisez le Skin Brightening Face Exfoliator au moins deux fois par semaine. Pour le corps, le Kessa Exfoliation Glove est idéal pour débarrasser la peau de la saleté et de la pollution.

 

3. Il est essentiel de protéger votre peau avec un soin hydratant. Optez pour un soin hydratant riche en anti-oxydants et qui préservera le film hydrolipidique de votre peau. Consultez les ingrédients de votre crème de jour : si la glycérine apparaît vers le début de la liste, c’est gagné. La Radiance Anti-Aging Day Cream à base de fleur de safran anti-oxydante permet de neutraliser certains des radicaux libres contenus dans les polluants, tandis que la glycérine aide à hydrater la peau et à améliorer ses défenses naturelles.

 

Le combat contre la pollution commence à la maison

Être bien dans son corps et dans sa tête permet de mieux résister aux agressions extérieures, dont celle de la pollution. Yoga, méditation, dessin, marche : cherchez une activité qui vous aide à vous détendre complètement. Le sommeil doit faire partie de vos priorités : impossible de se protéger lorsque l’on n’est pas bien reposé !

 

Quant aux anti-oxydants, il ne suffit pas d’en appliquer localement : consommez-en dans votre alimentation pour plus d’efficacité. « Un régime sain riche en légumes et en crudités aide à combattre les radicaux libres pour une belle peau, douce et lumineuse », explique le Dr Friedmann. Faites le plein de fruits et légumes aux couleurs de l’arc-en-ciel !

 

Et pour terminer, adoptez des plantes vertes. Si, si ! Selon une étude menée par la NASA pour déterminer les plantes les plus efficaces pour purifier l’atmosphère d’une maison, le lys de la paix, le bambou palmier et la plante araignée arrivent en tête de liste. Ils sont particulièrement efficaces pour éliminer les polluants atmosphériques que l’on trouve en général dans les produits de nettoyage et les matières synthétiques.