Régalez-vous à la maison avec ce poulet yakitori negima

Vous avez envie d’en mettre plein la vue (et les papilles) à vos invités ? Essayez donc ce grand classique japonais : un poulet juteux et mariné dans une sauce sucrée-salée

 

Le « yakitori negima » est un plat populaire à la carte de nombreux restaurants japonais, ainsi qu’à Rouhi. Aujourd’hui, nous vous proposons de tester cette recette très appréciée, à la maison. Son ingrédient principal : la sauce tare, composée de sauce soja, de mirin et de saké. Ce nappage sucré-salé caramélise le poulet et séduira tous les convives. Dans cette recette, nous y ajoutons du gingembre et des oignons nouveaux pour plus de saveur. Nous utilisons également des cuisses de poulet, qui resteront bien juteuses même une fois détaillées en cubes.  

 

Recette pour 4 personnes  

Temps de préparation : 30 minutes  

 

Matériel :  

1 planche à découper 

1 poêle et 1 casserole  

1 couteau de cuisine  

1 pinceau de cuisine  

8 pics à brochettes en métal 

Un allume-gaz ou un long briquet 

Un thermomètre à viande 

Ingrédients :  

Pour les brochettes : 

650 g de cuisses de poulet   

2 poireaux 

 

Pour la sauce tare :  

3 oignons nouveaux  

30 g de gingembre (pelé)  

150 ml de saké  

25 ml de mirin  

80 g de sucre  

190 ml de sauce soja  

Préparation : 

Pour la sauce tare : 

  1. Préchauffez votre four à 180 °C. 
  2. Hachez finement les oignons nouveaux et le gingembre.  
  3. Faites rôtir les oignons nouveaux et le gingembre au four jusqu’à ce qu’ils prennent une belle teinte dorée. 
  4. Faites chauffer le saké et le mirin dans une poêle à frire puis utilisez un allume-gaz ou un long briquet pour flamber la sauce jusqu’à ce que les flammes s’éteignent d’elles-mêmes.  
  5. Ajoutez le sucre, les oignons nouveaux et le gingembre dans la poêle pour les faire caraméliser.  
  6. Ajoutez la sauce soja et laissez mijoter 15 minutes à feu doux.  
  7. Laissez refroidir la préparation, puis filtrez-la au chinois.  
  8. Remettez la sauce sur le feu à basse température et faites-la réduire de moitié. La saveur umami sera plus prononcée et le poulet sera plus facile à napper.  

Pour les brochettes : 

  1. Coupez les blancs des poireaux et faites-les blanchir dans l’eau bouillante jusqu’à ce qu’ils deviennent tendres.  
  2. Plongez-les dans l’eau froide pour les refroidir.  
  3. Une fois refroidis, coupez-les en deux dans le sens de la longueur et détachez les différentes couches. 
  4. Placez les cuisses de poulet sur une planche à découper et écrasez-les avec une poêle à fond plat pour obtenir une épaisseur régulière.  
  5. Détaillez-les en dés de 3 cm.  
  6. Piquez le poulet et les poireaux sur les brochettes à parts égales.  
  7. Placez les brochettes sur une plaque allant au four et enfournez-les pendant 15 à 20 minutes.  
  8. Lorsque la cuisson est presque terminée, nappez le poulet de sauce tare et remettez la plaque au four jusqu’à ce qu’il prenne un aspect glacé et brillant. Le poulet se consomme bien cuit : n’hésitez pas à utiliser un thermomètre à viande pour vérifier que l’intérieur est à point. La température idéale pour des cubes de poulet cuits est de 74 °C. 
Renaud Goigoux

Renaud Goigoux

Renaud Goigoux is the head chef of Rouhi in Amsterdam, a new restaurant in collaboration with the flagship store: House of Rituals. Renaud, who previously worked in the Amsterdam kitchens of RIJKS® and Breda, has a passion for food, sustainability and health. Seasonality is at the core of his cooking, where the combination and simplicity of the vegetables he uses are the star of the show. In his free time, Renaud likes to get away from the city and get close to nature, where he spends time foraging for the restaurant.

@restaurantrouhi

Rouhi.nl