Jour 2: Recentrer son esprit malgré la frénésie ambiante

Nous subissons constamment des distractions, mais aujourd’hui, vous allez découvrir comment trouver votre concentration et éviter de vous disperser

 

Dans la vidéo du Défi de la Pleine Conscience d’aujourd’hui, Ruby Wax explique à Dagmar Brusse, notre directrice artistique, en quoi s’ouvrir au changement et faire preuve de bienveillance envers soi-même est le secret de la pleine conscience.

  

L’ARTICLE DU JOUR : Retrouver sa concentration grâce à la pleine conscience 

Se concentrer et le rester n’est pas toujours facile, car les distractions sont partout. Vous n’avez peut-être même pas réussi à finir cette phrase sans vous déconcentrer, et cela nous arrive à tous. D’après certains neurologues, 48% du temps, nos pensées sont dispersées et s’éloignent de ce que nous sommes en train de faire. « De nos jours, des ‘armes de distraction massive’ nous entourent », explique l’ambassadrice de pleine conscience de Rituals, Ruby Wax. « Nous avons en permanence nos téléphones avec nous, nos ordinateurs sont tout le temps allumés et nous recevons des informations tout le temps. Nous avons atteint un point où nous sommes en état quasi-permanent de distraction. » 

  

Que se passe-t-il quand nous ne pouvons pas nous concentrer ? 

Mais il y a pire : plus on se déconcentre souvent et moins il est facile de retrouver sa concentration. Le cercle vicieux se referme. Depuis 20 ans, nos niveaux d’attention plongent. Aujourd’hui, nous sommes capables de nous concentrer pendant environ 8 secondes en moyenne, contre 12 secondes en 2000. Mais comment identifier les moments de distraction ? « Je prends toujours les mêmes exemples : quand on sort de sa voiture sans savoir comment on est arrivé jusque-là, ou qu’on mange du chocolat sans même en sentir le goût. Ce sont des moments typiques de déconcentration », décrit Ruby. 

 

Heureusement, la pleine conscience peut aider à combattre ce phénomène. La partie du cerveau responsable de la capacité d’attention s’appelle le cortex antérieur cingulaire, et moins nous l’utilisons, plus il s’affaiblit. En faisant des exercices de pleine conscience comme ceux de cette masterclass, notre cortex antérieur cingulaire se renforce pour mieux détecter les moments où la concentration se relâche et reprendre plus rapidement la tâche en cours.  

 

« Pendant une minute par jour seulement, essayez de vous concentrer sur ce que vous êtes en train de faire en utilisant l’un de vos sens », conseille Ruby. « Si vous êtes en train de faire la vaisselle, concentrez-vous sur la sensation de l’eau sur vos mains. Si vous vous apercevez que vos pensées s’évadent, ce n’est pas grave : reprenez le fil et recentrez-vous sur la sensation de l’eau, ou la sensation de chaleur. Si vous sentez des pensées parasites vous envahir, prenez-en note sans culpabiliser et commencez à nouveau à vous concentrer sur l’eau. Tout cela vous aide à renforcer votre cortex antérieur cingulaire et à améliorer votre concentration. »  

  

Dans une certaine mesure, la distraction et la rêverie sont bonnes pour nous. On ne peut jamais complètement les contrôler, et ce n’est d’ailleurs pas souhaitable. « C’est bien de se remémorer des expériences passées, car c’est ainsi que l’on évite de commettre plusieurs fois les mêmes erreurs. Mais en étant trop dans le passé, on oublie de vivre le présent. Arriver à faire plusieurs choses à la fois est un véritable art, mais quand on en abuse, le cerveau s’épuise », avertit Ruby. « Les pertes d’énergie et les conséquences sont tout à fait réelles quand trop de zones sont stimulées en même temps. »  

 

Éviter les distractions pour mieux se concentrer

La concentration est nécessaire pour effectuer certaines tâches très concrètes comme la liste de courses de la semaine ou boucler un dossier au travail, mais ce n’est pas tout. Elle revêt aussi une dimension émotionnelle. « On ne profite pas de la vie quand on est distrait tout le temps », regrette Ruby. « Quand nous sommes en pilote automatique, cela nous empêche de créer du lien et d’écouter les gens qui comptent pour nous. Nous oublions aussi de nous écouter et de prêter attention à nos véritables envies, car nous sommes trop distraits. »  

 

À refaire régulièrement, l’exercice du jour consiste à retrouver ce lien avec vous-même. C’est une étape importante pour diriger la concentration vers l’intérieur plutôt que vers l’extérieur. Comme le dit Ruby, « il faut savoir y prêter attention pour se rendre compte que l’on est heureux. »    

L’EXERCICE DU JOUR : Ressentir les émotions

Hier, Ruby vous a donné un exercice pratique pour vous exercer à la pleine conscience à tout moment. Aujourd’hui, nous allons encore plus loin avec un exercice de concentration.  

 

Nous sommes parfois si distraits et déconcentrés que nous ne savons même pas ce que nous ressentons. Pour éviter cela, prenez une feuille et un stylo et dessinez une silhouette vous représentant. Vous penserez ensuite aux émotions de la liste ci-dessous. Pour chacune d’entre elles… 

  

*Dessinez l’endroit où vous la ressentez dans le corps. Pensez à la forme de ses contours : anguleux, en dents de scie, arrondis ? 

*Représentez l’intensité de l’émotion en la coloriant en clair ou foncé. 

*En-dessous, écrivez la sensation que vous procure cette émotion : un pincement, une pulsation, un coup de poignard, une chaleur, un froid, etc. 

 

Les émotions

Tristesse 

Bonheur 

Chagrin 

Jalousie 

Amour 

Rage 

Peur 

Honte 

 

Avec cet exercice, vous ne vous contenterez pas de vous concentrer sur votre esprit : vous retrouverez un lien avec votre corps et vos émotions. Si vous vous réveillez parfois avec une boule au ventre ou que vous souffrez de migraines de stress sans savoir pourquoi, refaites cet exercice pour faire émerger les émotions qui pourraient être tapies dans votre subconscient.  

 

Vous ne vous sentez pas capable de changer vos habitudes ? Ce n’est pas une fatalité. Lors de la troisième journée de notre masterclass spéciale pleine conscience, nous apprendrons à prendre de nouvelles habitudes positives et durables grâce à la neuroplasticité permise par la pleine conscience.