Jour 5: Accepter les angoisses de la vie avec la pleine conscience

Incertitude, solitude, insatisfaction : la pleine conscience peut vous aider à surmonter les grandes angoisses de la vie. Découvrez comment

 

Dans la vidéo du Défi de la Pleine Conscience d’aujourd’hui, Ruby Wax se plonge avec Dagmar Brusse, directrice artistique de Rituals, dans les réalités de notre monde et la manière dont la pleine conscience peut nous aider à nous apaiser.   

 

L’ARTICLE DU JOUR : La pleine conscience pour se sentir mieux au quotidien

Le dernier jour de notre masterclass spéciale pleine conscience est arrivé ! Pour le moment, vous avez surtout appris à gérer les pics de stress grâce à la pleine conscience. Mais cette technique peut aussi aider à affronter les angoisses existentielles qui nous empêchent de dormir la nuit. Maintenant que la pratique de la pleine conscience est en train de devenir une habitude plus naturelle à tout moment de la journée, c’est le moment de vous concentrer sur vous et de l’utiliser pour repenser votre vision des grands problèmes de la vie. 

 

« L’essentiel, c’est de se connaître. La pleine conscience vous permet d’en savoir plus sur vous-même, d’identifier ce qui déclenche votre stress et les réactions que vous avez. Comme ça, vous serez en capacité de ressentir de la compassion envers vous-même, sans vous juger trop durement comme nous le faisons tous habituellement », souligne Ruby Wax, notre spécialiste de la pleine conscience. « C’est un travail sur vous-même que vous devez faire pour accepter que vous êtes comme ça depuis votre naissance, que vous n’avez pas de prise sur les souvenirs que vous avez en tête. Vos parents les ont implantés, votre passé les a implantés. Maintenant, c’est pardonné, c’est fini. » 

 

Pendant la pandémie (une situation très angoissante qui s’est longuement prolongée), Ruby s’est intéressée à la façon dont les gens géraient la situation et s’est demandé pourquoi tant de personnes étaient en difficulté. « Nous n’étions pas préparés, car nous avons dû nous confronter d’un jour à l’autre à six grandes angoisses existentielles : des émotions difficiles, de l’incertitude, de la solitude, du changement, de l’insatisfaction et même la peur de la mort. Nous aurions dû apprendre à gérer ces émotions dès l’enfance, mais nous essayons toujours d’éviter les situations déplaisantes ou douloureuses, sans nous rendre compte que quand elles arrivent, elles nous prennent par surprise et nous empêchent de réagir. » Malheureusement, la pandémie lui a donné raison. Nous avons dû réagir instantanément à toutes ces émotions fortes et douloureuses. Au cours de la première année de la pandémie, l’Organisation Mondiale de la Santé a constaté une hausse mondiale de 25% des cas d’anxiété et de dépression. Trouver une façon de gérer les émotions quand un événement grave survient est un outil de vie essentiel.  

 

« Si vous savez comment vous recentrer en utilisant des techniques de pleine conscience, cela change complètement la donne », affirme Ruby. « Les problèmes ne vont pas disparaître, c’est impossible, mais vous pouvez apaiser votre cerveau pour mieux supporter la réalité. En fait, cela vous aide à déterminer ce que vous avez le pouvoir de changer et ce qui ne dépend pas de vous. » 

 

La pleine conscience pour ressentir plus de compassion envers soi-même

Les angoisses existentielles sont universelles, mais un peu d’auto-compassion peut aider à se recentrer dans les moments difficiles. « Quand on ressent de la compassion, on ouvre son cœur et on sécrète une hormone appelée ocytocine. C’est l’hormone de l’amour », explique Ruby. Venant du cœur, la bienveillance et la compassion peuvent aider à tempérer les pensées négatives. Dans tous les cas, elles sont plus constructives qu’une réaction de peur, de colère ou de rancœur.  

 

La plupart d’entre nous ont du mal à être bienveillants envers eux-mêmes. Ruby conseille de commencer à s’entraîner en disant des choses gentilles aux personnes que l’on aime. Par exemple, envoyez un petit mot à votre grand-mère en lui disant que vous espérez qu’elle est heureuse, ou regardez votre chat et dites-lui pourquoi vous adorez qu’il fasse partie de votre vie. « Montrer de l’amour aux autres nous permet d’ouvrir nos cœurs pour exprimer de la compassion à notre façon. Cette sensation d’ouvrir son cœur se ressent parfois jusque dans le corps », détaille Ruby. Une fois que vous aurez pris l’habitude de penser toutes ces choses positives à propos des autres, vous pourrez inverser les rôles et faire preuve de bienveillance envers vous-même.  

 

La pleine conscience est un exercice de répétition. L’auto-compassion est difficile à ressentir. En pratiquant régulièrement cet exercice, vous aurez plus de possibilités de ressentir du bonheur. « On s’empêtre parfois dans des habitudes néfastes : la colère, la rancune ou les pensées dévalorisantes repassées en boucle », avertit Ruby. « Si naturellement, vous n’êtes pas une personne compatissante ou portée sur l’empathie, c’est un bon exercice à pratiquer. » 

 

Si vous avez le trac avant une présentation, si vous n’arrivez pas à dormir à 3h du matin ou dans n’importe quelle autre situation, la pratique de la pleine conscience au quotidien peut vous aider à mieux supporter les petits tracas et les gros problèmes de la vie.  

L’EXERCICE DU JOUR : Supporter l’incertitude grâce à la pleine conscience 

L’avenir ne dépend pas de nous et l’incertitude est un motif d’inquiétude universel. Sans incertitude, cependant, il n’y a pas de surprise. Attention : cela ne signifie qu’il ne faut pas faire de projets (sinon, vous ne progresserez jamais), mais cet exercice vous aidera à considérer l’incertitude comme une situation normale et à réaliser qu’elle fait déjà partie de votre vie depuis longtemps. 

  

Racontez par écrit un moment où votre vie a changé. Puis replongez-vous dans ces situations. Que pensiez-vous que l’avenir vous réservait ? 

  

* La fin de vos études 

* Votre première expérience professionnelle 

* Votre mariage ou votre emménagement avec votre partenaire 

* La naissance de vos enfants (si vous en avez) 

* La fin du confinement 

  

Maintenant, écrivez sous chaque phrase ce qui s’est vraiment passé. Cela vous aidera à réaliser que vous arrivez beaucoup mieux à gérer l’incertitude que ce que vous pensez.  

 

Félicitations ! Vous avez terminé notre masterclass de 5 jours sur la pleine conscience avec Ruby Wax. Nous espérons que vous appris des conseils utiles et que vous repartez avec des solutions pour vous aider à gérer le stress et à garder votre calme dans toutes les situations. Envie de découvrir nos autres masterclasses ? Cliquez ici pour voir tous les programmes gratuits que nous proposons.