Découvrez la puissance du « Light » dans votre routine quotidienne

En été, de nombreuses tâches et rituels de la vie courante s'envolent comme par miracle. Pour les enfants, l'été est synonyme de grandes vacances. Les belles journées ensoleillées font se tortiller sur leur chaise celles d'entre nous qui sont toujours au bureau. Des visions de vacances en bord de mer s'insinuent dans notre esprit, flirtant avec notre imagination, plus fréquentes de jour en jour et d'heure en heure.

 

Plutôt que de lutter contre les rythmes naturels apparaissant à cette époque de l'année, nous pouvons les étreindre afin de renouer avec nous-même et le monde qui nous entoure. Nous sommes des êtres pulsionnels ; chaque période de l'année accompagne notre vie de nouvelles énergies, attributs et thématiques.

Si nous sommes attentifs à ce qui se passe autour de nous au fil des saisons, nous pouvons adopter des pratiques en harmonie avec la nature et ses cycles naturels. Je voudrais me concentrer sur ce que je considère comme le thème majeur et inhérent à l'été, la lumière, et vous livrer quelques conseils et rituels afin de créer une nouvelle prise de conscience.

Le repos n'est pas l'oisiveté, et s'allonger parfois sur l'herbe sous les arbres un jour d'été, en écoutant l'eau murmurer, ou regarder les nuages flotter dans le ciel, est loin d'être une perte de temps.

John Lubbock

 

L'été est de toute évidence la saison la plus lumineuse. Alternance de journées interminables et de nuits plus courtes. Il se peut que vous restiez éveillée plus tard le soir et que vous vous leviez un peu plus tôt le matin.

Mais la lumière revêt aussi une importance primordiale, sur le plan métaphorique.

 

1. Physiquement

C'est la période de l'année où le corps est naturellement avide de nourritures « légères », jus de fruits, salades, qui nous permettent de conserver notre fraîcheur, notre calme et de demeurer hydratés. Les recettes de nature froides et fraîches sont parfaitement indiquées à cette période de l'année.

Selon l'expert en diététique ayurvédique, John Douillard, « lorsque notre régime alimentaire et notre mode de vie sont en phase avec les saisons, notre flore intestinale s'en voit radicalement transformée ». L'été, il recommande de privilégier les saveurs douces, amères et astringentes, telles que les salades, les légumes cuits à la vapeur, les fruits et l'huile de noix de coco. Les saveurs aigres, épicées et piquantes que l'on retrouve notamment dans le café et les plats relevés sont à prescrire. Pour rester hydratée, n'hésitez pas à siroter de l'eau de coco ou de l'eau infusée au concombre.

Rituel préconisé : Imaginez que votre corps est un véhicule tout à la fois sensible et puissant, naturellement affecté par la nature et l'alternance des saisons. Avant de préparer chacun de vos repas, de passer commande dans un restaurant ou de sélectionner vos ingrédients en magasin, prenez un moment (en fermant les yeux éventuellement) pour vous concentrer sur ce dont votre corps a véritablement besoin. Choisissez consciemment vos aliments en portant toujours attention à comment vous vous sentez pendant et après le repas. Si vous vous sentez agitée ou irritable, optez pour des aliments de nature fraîche ou froide.

 

2. D'un point de vue énergétique

La lumière nous apporte l'une des principales sources de « prana » ou énergie vitale, celle du soleil. La question est de savoir comment mobiliser cette énergie et profiter de ses rayons, plutôt que d'être « surénergisée » ou d'attraper un coup de chaleur suite à une exposition trop prolongée. Évitez notamment les exercices violents en plein milieu de journée par grosses chaleurs, épuisants d'un point de vue énergétique. Concentrez-vous plutôt sur l'absorption du prana solaire durant les heures de la matinée et de la soirée, lorsque l'intensité lumineuse est plus faible.

Rituel préconisé : Une fois par semaine, tôt le matin ou tard dans la soirée, asseyez-vous dehors, seule, au soleil. Fermez les yeux, les mains posées sur vos genoux, paumes tournées vers le haut. Inspirez et expirez calmement et confortablement à un rythme régulier. Concentrez-vous cinq minutes sur l'absorption du prana ou de l'énergie émanant de l'astre solaire. Laissez-la gagner la totalité de votre corps et vous emplir d'énergie et de force vitale. Attention de ne pas pratiquer cet exercice trop souvent ou trop longuement au risque de « surénergiser » votre système.

 

3. Sur le plan psychologique

L'été est la saison où l'extraversion est de rigueur. Alors que l'hiver invite naturellement au repli sur soi, à l'introversion, l'été appelle à s'extérioriser. En tant que psychologue des profondeurs, j'encourage les gens à ne pas trop « cogiter » (ou à ne pas trop sonder leur côté obscur) en cette période de l'année.

Je les invite plutôt à profiter des vertus thérapeutiques de la lumière estivale, à privilégier le repos et la détente (activités peu contraignantes) et à faire la part belle à l'humour, aux relations et aux aspects plus insouciants, « légers », de la vie et de la personnalité. Prenez du recul par rapport à vos écrans ou toute activité vous retenant à l'intérieur. Efforcez-vous de sortir — de chez vous, de votre tête, de votre zone de confort — pour renouer avec la nature. Recouvrez votre intégrité psychologique à travers les jeux, les voyages et le repos.

Rituel préconisé : Essayez-vous à la détox numérique. Pendant 24 heures minimum, plus longtemps si votre instinct d'accro à votre iPhone vous l'autorise, exit le smartphone, l'ordinateur, la télé : nada ! D'après diverses études menées sur le sujet, le fait de passer de longues heures derrière un écran d'ordinateur induit entre autres une fatigue mentale et un état de léthargie. J'ai récemment lu un article à propos d'une mère à l'origine d'un rituel de « libération numérique » pour sa famille, pendant l'été. Elle décrit brillamment et fort à propos combien cela a complètement transformé la santé psychologique, l'implication et l'imagination non seulement de ses enfants, mais de toute la famille.

 

Si l'expérience vous tente, pourquoi ne pas essayer et juger par vous-même ? Informez les gens autour de vous de ces ajustements et n'en démordez pas. Et pourquoi ne pas demander à quelqu'un de vous rappeler à l'ordre, le cas échéant ? Lorsque nous recherchons la légèreté de l'été, nous renouons naturellement et plus intensément avec le monde et les personnes qui nous entourent.