La méditation à l’encens et ses bienfaits sur l’esprit et l’âme selon la science

Depuis des siècles, les peuples du monde entier brûlent de l’encens pour célébrer les grandes occasions, prier et se souvenir de leurs ancêtres. La plus ancienne utilisation de l’encens nous vient de Chine et date de 2 000 avant J-C. Des archéologues ont également mis à jour des encensoirs de l’Égypte antique qui remontent à 7 siècles avant J-C. On peut donc clairement affirmer que les civilisations humaines sont conscientes du pouvoir des senteurs depuis longtemps déjà. Elles ont la capacité de susciter des émotions positives de toutes sortes et sont souvent associées à un grand nombre de bienfaits pour la santé. Allier méditation et aromathérapie est d’ailleurs un moyen bien connu d’amplifier les effets de votre pratique méditative, mais peut-on en dire autant de l’encens ?

 

L’histoire de l’encens

Le mot « encens » est dérivé du mot latin pour « brûler ». Utilisé durant des siècles par les peuples du monde entier, l’encens est depuis longtemps associé aux pratiques religieuses et méditatives, et même aux samouraïs du XIVe siècle ! Ils croyaient que le fait de parfumer leur casque avant la bataille produisait une aura d’invincibilité. Si l’histoire nous a certes démontré à quel point les samouraïs étaient puissants, il n’y a pas de preuves scientifiques permettant de confirmer le lien qu’ils établissaient entre encens et invincibilité.

 

Aussi appelé oliban, Boswellia sacra ou bois d’aloès, l’encens véritable désigne la résine d’un arbre qu’on trouve en Afrique, au Moyen-Orient et en Inde. Il faisait autrefois l’objet d’échanges commerciaux à travers le monde, généralement via la route de l’encens : un réseau de voies commerciales terrestres et maritimes qui reliait la Méditerranée au Levant et à l’Égypte, et s’étendait jusqu’en Inde, en passant par l’Afrique orientale et l’Arabie.

 

Habituellement fabriqué à partir d’ingrédients d’origine végétale, d’aromates biologiques et d’une grande variété de résines, d’écorces, de graines, de racines et de fleurs, l’encens est utilisé pour créer une ambiance, à des fins thérapeutiques, ou en tant qu’offrande aux dieux lors des pratiques religieuses, pour éloigner les démons. Dans le Japon du XVe et du XVIe siècle, les classes moyennes et supérieures ont également établi le « grand » art d’apprécier l’encens au cours d’une cérémonie, appelé l’art du kōdō.

 

Depuis des millénaires, les chefs religieux soutiennent que brûler de l’encens est bénéfique pour l’âme. Aujourd’hui, les biologistes découvrent que c’est également bénéfique pour notre cerveau.

Fédération des sociétés américaines de biologie expérimentale (FASEB), dans Science Daily

La science cachée derrière l’encens

Les scientifiques ont découvert par expérimentation que l’encens contient un composé actif, appelé incensole acetate, qui a un double effet : il est anti-inflammatoire et améliore notablement l’humeur. Il a aussi été prouvé que les odeurs peuvent avoir un effet méditatif et apaisant sur l’esprit. La lavande est peut-être la senteur apaisante la plus célèbre : des études ont montré qu’elle pouvait aider à combattre l’insomnie légère, réduire l’anxiété et même soulager certains cas de dépression. Il n’est donc pas surprenant que l’implication de l’odorat via la méditation avec de l’encens puisse rendre votre pratique encore plus efficace.

 

Les pouvoirs aromatiques de l’encens

Rite sacré à l’origine, l’encens est aussi associé à des vertus thérapeutiques diverses, comme par exemple purifier votre maison, ou bien procurer de l’énergie ou un sentiment de détente, ce qui en fait le parfait outil pour vous aider à améliorer votre pratique de la méditation. Les senteurs peuvent contribuer à favoriser la relaxation et un sommeil réparateur, stimuler la concentration et la créativité, et booster votre motivation. En les utilisant au cours de leur méditation, certaines personnes remarqueront peut-être que l’inhalation des fumées aide à induire en elles un état d’apaisement. Pour d’autres, en revanche, il sera préférable de consumer l’encens à distance du visage ou avant le commencement de leur séance afin de préparer la pièce avec une fragrance relaxante, apaisante ou stimulante.

  • Il a été scientifiquement prouvé que la lavande permettait de ralentir le système nerveux sympathique, aussi connu comme le centre du stress. Lorsque vous sentez ce parfum, votre cerveau comme votre corps passent en mode relaxation.
  • Outre la lavande, le vétiver et la camomille sont également connus pour améliorer la qualité du sommeil.
  • Le romarin aide à réduire le stress et l’anxiété.
  • Le bois de santal est une senteur apaisante qui aide à éliminer les tensions et symbolise la stimulation de la conscience.
  • La cannelle est connue pour augmenter la concentration.
  • L’ylang-ylang stimule la créativité.
  • Le lotus permet d’intensifier l’attention et d’élever les sens.
  • Le cèdre et le pin, avec leurs senteurs boisées et stimulantes, sont bien connus pour aider à lutter contre la dépression ou la tristesse.
  • La senteur apaisante du jasmin aide à éclaircir l’esprit, à améliorer l’humeur et à éliminer les pensées stressantes.
  • L’ambre, excellent pour atténuer le stress, a des effets apaisants et réconfortants.
  • La senteur puissante et mentholée de l’eucalyptus est connue pour aiguiser les sens et rendre plus alerte. Si vous vous entourez de cette senteur durant votre méditation, vous vous sentirez plus concentré et déterminé à la fin de votre séance. Vous serez alors prêt à vous lancer dans votre projet.

 

 

Laura Wabeke

Laura Wabeke

Traductrice, éditrice et rédactrice, Laura Wabeke est fascinée par les mots et la multitude de façons innovantes de les utiliser pour exprimer ses idées. Après neuf années en tant qu’indépendante, passant de l’industrie touristique aux médias, au secteur de la pub et au monde de l’édition, cette rédactrice interne maîtrise désormais le yoga, la méditation et la pleine conscience, et elle a adopté la philosophie de la marque consistant à trouver la beauté et le bonheur dans les petites choses de la vie.