Quelles solutions apporter aux troubles du sommeil ?

Nous avons tous déjà vécu une nuit pénible suite à une conversation difficile avec un collègue ou un proche.  Il est important de savoir que (pour la plupart) nous ne dormons pas à merveille chaque nuit ! Poursuivez votre lecture pour découvrir quels sont les trois problèmes les plus courants et mes conseils pour les résoudre.

 

Trois éléments différents peuvent générer des troubles du sommeil. Numéro 1 : la difficulté à s’endormir. Ceux qui rencontrent ce problème ont souvent un esprit surchargé ou des palpitations avant de se coucher. De nombreuses personnes axées sur la performance ou de personnalité de type A connaissent régulièrement cette difficulté. Numéro 2 : la difficulté à rester endormi. C’est un fait courant parmi les femmes et les hommes d’un certain âge à des périodes de changement de vie, comme la ménopause. Ces individus se réveillent plusieurs fois au cours d’une nuit. Numéro 3 : se réveiller trop tôt. C’est le cas de figure où vous vous réveillez quelques heures avant votre heure habituelle et ne parvenez pas à vous rendormir. Voici quelques stratégies qui vous permettront de palier à chacune de ces difficultés.

 

La difficulté à s’endormir

La première astuce est de conserver un journal ou un carnet à votre chevet. Si votre esprit bourdonne sans cesse, prenez des notes ou établissez une liste de tout ce qui l’accapare. Une autre méthode efficace réside dans une routine de coucher : la relaxation progressive de chaque muscle. Cet exercice consiste à vous installer dans votre lit juste avant de vous endormir, de fermer les yeux et de contracter puis de relâcher un à un chaque groupe de muscles (des orteils aux yeux et muscles faciaux, en passant par les mollets et les cuisses). Inspirez à chaque contraction et expirez au moment de relâcher.

 

La difficulté à rester endormi

Avant tout, sachez qu’il n’est pas anormal de se réveiller une ou deux fois pour aller aux toilettes. Après tout, 7-8 heures constitue une longue durée ! Si la lumière de votre réveil est trop vive, placez-le dans une autre pièce. Si vous vous réveillez et vous rendez compte de l’heure tardive, cela peut être stressant et vous empêcher de vous rendormir. Lorsque vous vous éveillez, faites ce que vous avez à faire (par ex. aller aux toilettes), tamisez la lumière, retournez vous coucher et rendormez-vous. Cependant, si vous ne parvenez pas à vous rendormir, levez-vous et dirigez-vous dans une autre pièce sombre ou autre coin de la chambre, puis lisez un livre avec une petite lumière. Vous pouvez aussi pratiquer la méditation. Le plus important est de quitter votre lit pour y retourner lorsque vous vous sentirez prêt à vous rendormir. Cela vous permettra de dormir plus rapidement et améliorera votre qualité de sommeil.

 

Se réveiller trop tôt

Si vous vous éveillez tôt le matin et ne parvenez pas à vous rendormir, essayez ce qui vient d’être mentionné. Résistez au maximum à l’envie d’allumer votre ordinateur ou de consulter votre téléphone. L’utilisation de ces appareils vous expose à une lumière qui ne rendra que plus difficile le rendormissement. Cependant, si vous vous réveillez une ou deux heures avant votre heure habituelle, pourquoi ne pas vous lever et commencer votre journée ?

 

Les plaintes liées au sommeil ci-dessus sont très fréquentes. Heureusement, ces stratégies peuvent vous aider si vous rencontrez ces problèmes de temps à autre. Cependant, il est important de savoir que si ces problèmes sont chroniques (c.-à-d. qui surviennent chaque nuit) et que les astuces mentionnées plus haut ne fonctionnent pas, il se peut que vous souffriez d’un trouble du sommeil qui nécessite une intervention médicale. Il existe actuellement 89 troubles du sommeil différents. L’insomnie ou l’expérience d’un ou plusieurs problèmes de sommeil ci-dessus sont peut-être les plus courants et affectent 15 à 20 % de la population. L’apnée du sommeil constitue un autre trouble du sommeil touchant 10 à 12 % de la population. Elle entraîne un ronflement bruyant, ainsi que des arrêts répétés de la respiration pendant le sommeil, qui sont dus au relâchement de la voie respiratoire supérieure. Il s’agit d’une pathologie sérieuse. Alors si vous (ou un proche) ronflez de manière bruyante, ou avez l’impression de tousser ou de vous étouffer régulièrement durant votre sommeil, prenez le temps d’en parler à un professionnel de la santé ou bien encouragez votre proche à le faire.