Comment aider vos enfants à agir en pleine conscience ?

Nous nous souvenons de ces moments passés à rêvasser en classe, où le professeur nous surprenait, égarées dans notre monde. On se faisait alors rappeler à l'ordre avec ces fameux mots : « Sois attentive ! »

Je ne sais pas vous, mais j'avais du mal à « être attentive ». Je n'étais même pas sûre de connaître le sens de ce mot. Personne ne m'avait jamais vraiment expliqué. Et je ne m'étais jamais vraiment entraînée.

Maintenant, en tant que femme adulte qui gagne sa vie en aidant les autres à se concentrer, j'ai appris que la pleine conscience n'est pas quelque chose que l'on doit apprendre. C'est quelque chose que l'on doit se rappeler (et travailler). Plus nous sommes proches de notre état naturel, plus il est facile de se rappeler. 

 

Être naturellement attentive

L'une de mes activités préférées est d'observer mon garçon de neuf mois penser, explorer et s'intéresser à ce qu'il se passe autour de lui. Une petite marguerite dans l'herbe peut retenir son attention pendant plusieurs minutes. Au moment du repas, il est complètement hypnotisé par la forme, le goût et la texture de la cuillère en argent. Chaque matin, me brosser les dents suffit à capter toute​son attention.

Je dirais que les jeunes enfants sont naturellement attentifs. L'attention nous aide à devenir conscient de ce qu'il se passe dans le moment présent. Nous prêtons attention à ce qui se passe sous nos yeux, quoi que nous faisons, ressentons ou vivons dans le moment présent. C'est un exercice qui a un réel impact, parce que le but n'est pas de nous évader de notre vie de tous les jours, mais de nous en rapprocher intimement . Nous pouvons ressentir du calme et de la sérénité dans les tâches du quotidien les plus simples.

 

L'influence des parents

En tant que parent, je pense que nous avons une grande influence sur le monde, qui est une véritable source de distraction, pour l'enfant. Ainsi, son attention naturelle peut en être accentuée ou diminuée. Thich Nhat Hanh, le célèbre moine et enseignant bouddhiste, a écrit : « Vous ne pouvez pas transmettre la sagesse et la vision profonde à une autre personne. La graine est déjà là. Un bon enseignant fait évoluer la graine, lui permet de s'éveiller, de germer et de grandir. »

Si nous pouvons guider la graine vers la pleine conscience pour fleurir dès le plus jeune âge, nos enfants construiront alors leur propre personne, leurs forces et leur paix intérieure. Ce sont des ressources de grande valeur, d'une importance primordiale dans les moments les moins faciles de la vie. 

Tout peut être fait consciemment : boire, manger, faire la vaisselle, marcher, respirer, prendre un bain, parler... Et la première étape, pour nourrir la graine de pleine conscience des enfants autour de nous, est de commencer par nourrir la graine en vous. Les enfants sont des êtres très sensibles. Si vous tentez de les guider vers le chemin de la paix intérieure, alors que vous vous sentez stressée et distraite, cela déteindra sur eux. La paix commence par vous.

 

Nourrir la graine de la pleine conscience chez l'enfant

Les idées sont fantastiques. Les concepts sont fascinants. Je peux vous donner une liste de témoignages de parents racontant que leurs enfants, entraînés dans l'exercice de la pleine conscience, ont une meilleure concentration, sont plus calmes, moins anxieux et stressés, voient leur impulsivité diminuée, et une conscience de soi améliorée. Ils trouvent de bons moyens de répondre aux émotions négatives et ont plus d'empathie envers les autres. Mais commençons par des moyens simples et efficaces de guider nos enfants vers la pleine conscience. En voilà quelques-uns :

 

1. Commencez par ce qui se trouve devant vous.  

La pleine conscience est un exercice qui consiste à focaliser votre esprit sur le moment présent. Vous n'avez pas besoin de mettre en place des situations pour exercer la pleine conscience. Commencez par ce que vous faites avec vos enfants chaque jour.

Au moment du repas, encouragez vos enfants à prendre un moment avant de manger et à poser des questions directement à la nourriture, comme :

« D'où viens-tu, chère carotte ? »

« Quel est ton goût ? »

« Quelles émotions et sensations apportes-tu à mon corps ? »

Quand vous vous promenez, demandez à vos enfants d'activer la magie de leurs sens ou leurs super-pouvoirs :

Que voient-ils ?

Qu'entendent-ils ? (même les sons qui viennent de très très loin)

Que ressentent-ils ?


Si vous rendez les choses amusantes avec votre imagination, ils participeront de manière positive.

 

2. Jouez dans la pleine conscience

Les enfants adorent jouer. Inventer des jeux qui nourrissent la graine de la pleine conscience peut être vraiment amusant et entraînant. Un de mes jeux préférés se trouve dans le livre de Thich Nhat Hanh, Semer les graines du bonheur dans le cœur des enfants : Initiation à la pleine conscience avec vos enfants (un livre que je recommande vivement). Voici l'exercice que j'adore :

  • Remplissez un grand vase transparent d'eau et placez à côté des récipients, chacun devant contenir du sable de couleurs différentes.
  • Expliquez à vos enfants que le vase représente notre esprit et que les différentes couleurs du sable représentent nos pensées. 

  • Commencez à demander à votre ou vos enfant(s) (c'est mieux en groupe) plusieurs questions, comme :

 

À quoi penses-tu quand tu te réveilles ?

À quoi penses-tu quand tu vas à l'école ?

Et l'après-midi ?

Avant d'aller dormir ?

  • Après chaque question, les enfants doivent prendre une poignée de sable de la couleur qui, pour eux, correspondent à leurs pensées ou à leurs sentiments, puis la verser dans le bocal. Vous (ou un enfant) pouvez commencer à remuer l'eau pour faire tourbillonner le sable dans le vase. 

  • Alors que le tourbillon s'accélère, expliquez que cela représente notre esprit, quand nous sommes pressés, stressés, en colère ou bouleversés. Demandez aux enfant :

 

Est-ce que vous avez l'esprit clair quand vous êtes dans cet état ?

Est-ce agréable ?

Pouvez-vous me citer des exemples lorsque vous êtes dans cette situation ? 

  • Puis, faites retentir un son de cloche et arrêtez de remuer l'eau. Dites aux enfants : « Respirons avec le son de la cloche et observons le sable qui se dépose doucement au fond du vase. » Les enfants trouvent cela généralement très relaxant.

(Voilà ce qui se passe dans notre esprit quand nous sommes conscients de notre corps et de notre respiration. À quoi ressemble notre eau, à présent ? Les pensées et les émotions sont encore là, mais se reposent paisiblement tout au fond, car nous savons contrôler notre respiration pour les calmer.)

 

Une belle expérience d'apprentissage

Ce jeu, comme d'autre jeux de pleine conscience, peut être une belle expérience d'apprentissage pour vous et vos enfants. Il vous demande du temps et de la créativité, mais en donnant à votre enfant ce temps et cette énergie créative, vous lui offrez un cadeau inestimable. Vous encouragez la conscience de soi et l'attention, ce qui leur servira toujours.

Je ne sais pas vous, mais j'aime l'idée d'un monde où la compassion et la pleine conscience sont enseignées à l'école primaire, de la même façon que les mathématiques et la géographie. Des leçons sur nous-même et sur le monde qui nous entoure. Mais comme ce n'est pas encore le cas, faisons-le à la maison.