Comment être bienveillant au quotidien

La compassion est une émotion importante. Du latin « com » qui signifie « avec » et « pati » qui signifie « souffrir », c’est un acte émotionnel de souffrance avec l’autre. C’est le sentiment qui naît en nous lorsque nous voyons une personne qui souffre et que nous ressentons le besoin de l’aider. Le terme tibétain pour la compassion est « nying je » qui selon le Dalaï-lama « connote l’amour, l’affection, la gentillesse, la douceur et la générosité de l’esprit et du cœur. »

 

La compassion est une émotion qui a joué un rôle fondamental dans la survie de l’espèce humaine. Nous sommes des êtres sociaux et soutenir une personne dans le besoin aide le groupe dans son ensemble tout en resserrant les liens sociaux. Les scientifiques ont découvert que les actes de compassion réduisent le stress et augmentent le bien-être de ceux qui aident les autres, tout le monde y gagne ! Une étude a démontré que le même système de récompense est activé dans le cerveau quand le sujet fait un don à une association humanitaire et quand il reçoit une somme d’argent.

 

Cependant, l’être humain peut également souffrir d’un phénomène appelé la fatigue de compassion. La clé pour renforcer votre muscle de la compassion est de s’abstenir de tout jugement et d’aider les autres par bienveillance et non pour avoir un ascendant moral. Mais outre la compassion envers les autres, faire preuve de compassion envers soi-même est tout aussi important. Quand les choses vont mal, plutôt que d’avoir des pensées négatives ou de se faire des reproches, nous devrions laisser place à la bienveillance. Bien sûr, selon votre état d’esprit, cela peut être plus facile à dire qu’à faire. Selon les professeurs Kristin Neff et Christopher Gerner, trois éléments affectent la bienveillance envers soi-même : l’autocritique, l’auto-isolement et l’égocentrisme.

 

Découvrez ci-dessous des façons de faire preuve de plus de bienveillance envers les autres et vous-même. Et aussi comment Rituals cultive la bienveillance.

 

COMMENT CULTIVER LA BIENVEILLANCE

Mettez-vous à leur place

L’un de vos proches connaît une période difficile ? Prenez le moment d’imaginer ce que vous ressentiriez si vous traversiez les mêmes épreuves. Demandez-vous : qu’aimeriez-vous que les autres fassent pour vous dans cette situation ? Soyez la personne qui tend la main et qui fait la différence, il peut s’agir d’un appel téléphonique pour lui faire savoir que vous pensez à lui et que vous avez le temps de l’écouter parler, ou de faire quelques courses pour cette personne. Quelle que soit l’attention, grande ou petite, soyez présent pour cette personne.

 

Remettez en question vos réactions instinctives

Nous avons tous déjà eu affaire à un inconnu malpoli, mais plutôt que de réagir sur le vif, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, prenez un moment pour analyser la situation. Sa réaction était-elle déplacée ? Ou disproportionnée ? Peut-être que cette personne était stressée. Ne laissez pas leur humeur affecter la vôtre. Et rappelez-vous que nous nous ressemblons plus que nous le croyons. La prochaine fois que vous faites face à un client difficile ou à un proche énervant, pensez « il est comme moi ». Listez dans votre esprit toutes les similarités. Ce simple exercice aidera à réduire l’écart qui vous sépare.

 

Holding beads in hands

 

Faites preuve de bienveillance envers vous-même

Nous faisons tous des petits actes de bienveillance au quotidien, mais quand les dirigeons-nous vers nous-mêmes ? Pensez à la bienveillance dont vous faites preuve et aux compliments que vous faites à votre partenaire ou vos amis. Vous méritez exactement la même attention et la même bienveillance. Prenez un moment pour écrire les trois choses que vous préférez chez vous, puis trouvez un miroir, regardez-vous dans les yeux et dites-les à voix haute en y croyant.

 

Aidez les autres

Être bénévole est un moyen efficace d’exercer votre muscle de la compassion. Trouvez une activité qui vous passionne ou qui vous plaît et engagez-vous à consacrer un certain nombre d’heures par semaine ou par mois pour prêter main forte. Vous pouvez par exemple peindre des décors pour votre groupe de théâtre local ou discuter une heure par semaine avec une personne âgée qui vit seule. Aider les autres n’est pas seulement bon pour eux mais participe également à votre bien-être et à la réduction du stress.

 

Passez du temps avec les autres

L’étude évoquée précédemment le démontre, l’auto-isolement peut altérer la bienveillance envers soi-même. Si passer du temps seul, pour lire un livre ou méditer, peut faire beaucoup de bien, trop de moments de solitude non désirés n’est pas très bon pour nos besoins sociaux. Prenez le temps de voir vos amis ou de parler avec votre famille au téléphone chaque semaine. Partagez vos histoires mais écoutez également activement aux événements de leur vie et offrez l’oreille amie dont ils ont besoin.

 

RITUALS S’ENGAGE

Rituals soutient la fondation Tiny Miracles depuis près de dix ans. Tiny Miracles vient en aide aux communautés défavorisées de la ville de Mumbai, en Inde. Rituals contribue au financement des 5 piliers de Tiny Miracles : l’éducation, les soins de santé, la prise de conscience, la création de revenus et le bonheur. Vous voulez aider ? Achetez l’un de nos sacs Rituals. Fabriqués à la main par les femmes des bidonvilles de Mumbai, ces sacs permettent à des mères de famille d’apprendre de nouvelles compétences, de recevoir un revenu stable et de se construire un avenir meilleur. Pour tout sac acheté, vous recevrez un joli cadeau : un bracelet unique, créé pour vous par les femmes de ces communautés.